mercredi 13 juin 2012

La respiration : un outil de gestion des émotions

Coaching, respiration, émotions, stress, gestion, auto-guérisonLa respiration est vitale. Nous respirons sans nous en rendre compte depuis notre naissance jusqu'à notre dernier souffle. Et pourtant, de nombreuses lectures et disciplines insistent pour nous enseigner ce qui, à priori, peut nous sembler être inné.


Comment ? Je ne sais pas RESPIRER ???

Et, oui ! Aujourd'hui j'apprends à mieux respirer.


Comme vous le savez, je suis très intéressée par la santé et notamment par la médecine chinoise, le  Yoga, la méditation, le Qi gong et toutes les disciplines qui finalement envisagent le corps comme un tout et qui sont plus orientées vers la prévention que le soin. Ce qui me plaît, c'est cette conviction que le corps a des capacités naturelles d'auto-guérison. En étudiant plus en avant leurs principes il apparaît que le souffle est l'élément principal de la vie et d'une bonne santé.

Lorsque nous ressentons des émotions et principalement des émotions fortes, notre respiration est altérée et cela peut avoir des effets à long terme sur notre santé. Les tensions occasionnées dans l'abdomen et dans la zone du plexus solaire vont perturber le fonctionnement du diaphragme qui à un rôle fondamental dans la ventilation pulmonaire. Ainsi, voici les relations entre les émotions et le souffle :
  • Souffle coupé par la surprise 
  • Le stress l'accélère 
  • La peur engendre une respiration haute et courte
  • La colère augmente le rythme cardiaque
  • La tristesse provoque une respiration difficile, bloquée.

Les émotions, le psychisme influent donc sur notre respiration.

Mais, nous le savons, nous pouvons contrôler notre respiration. Nous pouvons donc à l'inverse intervenir pour gérer nos émotions par ce qu'on appelle la respiration consciente

En cas de panique ou de stress, je propose à mes clients des exercices de respiration abdominale qui permettent de retrouver un calme intérieur nécessaire à une prise de recul. Cette respiration augmente par 10 le volume d'air absorbé. L'apport en oxygène est important, le corps est détendu et réénergisé. Cette respiration peut être accompagnée d'une visualisation qui en amplifie les effets positifs. Des études scientifiques ont d'ailleurs démontré les bénéfices de la visualisation dans le processus de guérison

Le rythme de vie d'aujourd'hui ne nous permet pas de nous ressourcer. Nous sommes toujours sollicités, souvent entrain de courir et avons la plupart du temps la tête pleine de choses à ne pas oublier de faire etc... Nous attendons avec empressement les jours de congés programmés ou les RTT. Mais ce rythme infernal n'est pas conciliable avec une bonne santé. Nous l'usons. Intégrer la respiration consciente dans notre quotidien, est un grand pas vers un mieux-être et nous amène à vivre l'instant présent. Nous accorder quelques minutes de recentrage intérieur, sans pensée et focaliser notre attention sur nos inspirations et expirations plusieurs fois par jour est suffisant pour diminuer les coups de barres de fin de journée et permet d'être plus stable émotionnellement. 

De même, lorsque vous ressentez les prémices d'un stress, d'une colère, d'une panique, prenez un moment rapide de pose.


  • Essayez de vider votre esprit et concentrez vous sur le relâchement de votre corps et principalement des mâchoires, des épaules des mains, du ventre.
  •  Commencez par un inspire avec le nez en laissant votre ventre s'arrondir comme un ballon 
  • Expirez par le nez
  • Essayez de ralentir votre respiration et concentrez vous sur le flux de l'air qui entre dans votre corps et qui en ressort
  • Visualisez un air blanc et pur qui entre, plus grisâtre qui ressort. Comme s'il s'était chargé de votre colère, fatigue, stress et autre toxines
  • Comptez un cycle de 7 respirations. 

L'émotion gérée vous serez à même de relativiser ou de vous exprimer de façon plus posée.


Vous pouvez aussi lire les articles suivants sur le même thème :